RSS
RSS

Test of Kyalister (bis)

Ancien forum d'Adamovitch's Manor FERME !
Nouveau forum de test pour Alister et Kya !
 

Demyan Petrov
Jeu 17 Oct - 19:52
avatar
Canidé - Chien finnois de Laponie
Indéfini
Bonne question.
321
+ Maître : Lucius Seymour
Esclave
Farouche
Canidé
http://adamovitch-manor.forumsgratuits.com/t170-demyan-petrovhttp://adamovitch-manor.forumsgratuits.com/t169-rp-de-demyan










PETROV Demyan
« L’enfer c’est les autres !»


© Feat : Itachi Uchiha - Naruto Shippuden
Nom ; Petrov.
Prénom ; Demyan.
Surnoms ; Il n’en a aucun.
Âge ; 24 ans.
Date de naissance ; Le 16 septembre 1887.
Sexe ; Il est définitivement un homme.
Origines ; Il est 100% russe. Il est né à Saint-Pétersbourg.
Groupe ; C’est un esclave.
Rang ; Rebelle.
Orientation sexuelle ; Il n’a encore jamais eu d’expérience avec les hommes, donc affirmer qu’il soit 100% hétérosexuel serait sans doute faux. Il est encore en recherche.
Race ; Canidé, chien finnois de Laponie, petit gabarit.


Caractère
Farouche – Déterminé – Solitaire – Franc - Loyal
♛ Your Psychology
BE OR NOT TO BE, THAT IS THE QUESTION.
Demyan a un caractère fort, c’est le cas de le dire. Il sait très bien ce qu’il veut et encore plus ce qu’il ne veut pas… Il a développé un fort instinct protecteur auprès de sa soeur. Bien sûr ce n’est pas n’importe qui en bénéficiera. Il est en effet très farouche. Né esclave, il connaît très bien les vices des Hommes et redoute les extrêmités dont peuvent faire preuve certains maîtres. Ainsi il accordera difficilement sa confiance à quiconque, mais une fois celle-ci acquise, vous vous serez fait un allié précieux. En effet il est très loyal et à une sainte horreur de l’injustice.
Il est quelqu’un de plutôt impulsif qui a l’habitude de dire ce qu’il pense. Autant dire qu’il donnera du fil à retordre à ceux qui voudront le rabaisser. Vous pourriez bien réaliser à quel point il peut être une langue de vipère. Pourtant dans certaines circonstances il pourra rabaisser sa fierté s’il s’agit de protéger quelqu’un, et plus particulièrement sa sœur.
Il est quelqu’un d’intelligent et d’instruit. Il est d’ailleurs un excellent violoniste.
En dehors de cela Demyan n’est pas un grand bavard. Il est au final plutôt réservé. Certains pourront le considérer comme froid mais ce n’est qu’une coquille qu’il s’est fabriqué pour se protéger et masquer ses réels sentiments. C’est un enfant qui a grandi trop vite et qui s’est vu attribuer une tâche lourde alors qu’il était encore bien jeune.
Mais envers et contre tout c’est un homme qui a horreur de l’échec. Il ne se donne en aucun cas le droit de faiblir, quitte à y mettre toutes ses forces.
♛ Your Physical
BE OR NOT TO BE, THAT IS THE QUESTION.
Demyan est un homme plutôt bien proportionné. Mesurant un mètre soixante-dix-huit, il pèse  environ soixante-dix kilos. Il est d’une carrure plutôt fine et élancée pour un homme. Son visage de forme plutôt ovale est encadré par une longue chevelure lisse noire. Son faciès est doté de traits plutôt fins, des lèvres rosés un peu charnues mais sans excès, un nez à l’arrête bien droite et des yeux à l’iris rosée voire même rouge. Mais parlons-en de ces yeux… Demyan n’est pas un homme qui les baissera devant quiconque le croise. C’est un regard franc et direct qu’il pose sur chacun. Tantôt froid, tantôt songeur, on peut lire en eux comme un livre ouvert. En revanche, son visage lui, est moins expressif, ou que très rarement. Il a du mal à laisser transparaître ses émotions à travers son visage. Généralement, la seule qu’on peut décrypter aisément est celle de la haine… Bien entendu celle-là il la réserve à ceux qui veulent lui marcher sur les pieds…
Mais revenons à sa description… Pour ce qui est du corps de Demyan, il possède une certaine musculature. Celle-ci est peu marquée mais elle se manifeste par des épaules un peu plus carrée et un ventre plat mais dessiné.
La peau de l’homme est légèrement hâlée. En effet, depuis qu’il a été adopté avec sa sœur, il n’a pas manqué une seule occasion de sortir en extérieur, ce qui n’a pas manqué de bronzer légèrement sa peau. Rien de transcendant en revanche… N’oublions pas qu’il a grandi en Russie.

Demyan est quelqu’un de propre sur lui et plutôt attentionné dans sa tenue. Il attache généralement ses longs cheveux en une queue de cheval, et veille à ce que sa tenue soit impeccable… Du moins jusqu’à ce qu’il devienne un esclave. N’ayant guère le choix de sa tenue, il fait tout de même attention à ce qu’il porte.
Il a une voix assez grave mais qu’il garde suffisamment forte pour bien se faire entendre. Elle est généralement froide, et intentionnellement désinvolte selon la façon dont il veut faire réagir son interlocuteur. Sans oublier sa démarche qui reste fière et déterminée.
En outre, on sent à travers le physique de Demyan qu’il est un homme de caractère.
♛ Your Story
BE OR NOT TO BE, THAT IS THE QUESTION.
Si je devais faire le bilan de ma vie, je vous dirais sans aucun doute que je n’ai aucun regret. Comme tout un chacun, il y a bien des choses pour lesquelles je ne suis pas fier, mais je peux me targuer de toujours avoir vécu correctement. Pourtant, les conditions de ma naissance ne l’auraient jamais laissé présager…
Je suis né au printemps 1887. Ma mère n’était alors qu’une esclave appartenant à un homme riche de la ville. Le mot esclave vous choque ? Et pourtant, encore aujourd’hui cela existe… Seuls quelques aveugles qui se voilent la face ne savent pas cette sombre vérité… Et pourtant le trafic d’être humain est bel et bien là… Commerce lucratif pour certain, besoin d’assouvir sa supériorité pour d’autres… Les raisons sont multiples, mais une chose est sûre… les petits thérianthropes n’ont aucune chance face aux plus grands… Et ça, ma mère l’avait bien compris. Je suis né de l’union de ma mère avec son maître… Bien entendu je n’étais nullement désiré, mais lorsqu’on se rendit compte de sa grossesse, il était déjà trop tard. Bien entendu, je ne fus pas reconnu par mon père lors de ma naissance… Il aurait été mal vu de savoir que j’étais son enfant. De toute façon jamais je n’aurais voulu d’une personne comme lui comme paternel. C’était une personne avide et vicieuse qui ne voyait en ses esclaves que le moyen d’assouvir ses désirs…  Il n’était qu’un sale type de plus sur cette terre.

Tout petit j’appris déjà à me faire discret. Il ne fallait pas que je dérange ma mère dans son travail et encore moins le maître…  Je la suivais donc discrètement dans ses déplacements, apprenant tout ce qu’elle voulait bien me dire. Mais la chose qu’elle me répétait tout le temps était la suivante : nous n’étions rien, qu’une simple marionnette aux mains d’Hommes de pouvoir. Il n’était pas dur de remplacer un esclave… Nous n’étions que des choses sans réelles valeurs… Et c’est cette idée qui s’ancra dans ma tête. Devant le maître je baissais les yeux. Je devenais un être fade, sans raison, pensées ni sentiment. Une coquille vide sans autre but que servir.
C’est ce qu’aurait pu être ma vie jusqu’à la fin de mes jours, mais cinq ans après ma naissance, ma mère tomba de nouveau enceinte du maître. Elle mit au monde neuf mois plus tard une petite fille. Ma sœur…  Kathleen. Moi qui n’avais connu que l’austérité de la demeure du maître, voilà qu’un rayon de soleil venait d’y entrer. Cette enfant était une petite boule d’énergie. Très éveillée alors qu’elle n’était qu’un nourrisson, elle n’était que sourire et rire. Lorsqu’elle fut en âge de marcher, elle gambadait gaiement dans toute la demeure, riant aux éclats. Elle était la joie incarnée. Mais tout cela n’était pas pour plaire à notre père qui ne voyait là qu’un parasite qui le dérangeait dans sa quiétude habituelle. Tant et si bien qu’il décida tout bonnement de se débarrasser de nous… Il n’avait que faire d’enfants, cela ne faisait que l’embarrasser. La décision fut donc prise de nous vendre. Et c’est un couple qui répondit à son offre. Ils n’avaient pas d’enfants et ne pouvaient guère en concevoir. L’affaire fut donc conclue.

Je me souviendrai toujours du jour de notre départ. Notre mère tentait tant bien que mal de cacher ses larmes, mais devoir se séparer de ses enfants lui déchirait le cœur. Mais avait-elle quelque chose à dire dans ce monde de servitude ? Sans doute non… Mais je savais, et je sais encore aujourd’hui qu’elle avait dû prier tous les jours de sa vie à ce que nous soyons aimés et choyés dans notre nouvelle maison…
Ce jour-là elle me fit également promettre une chose… Protéger Kathleen et veiller à son bonheur. Du haut de mes sept ans je lui en fis la promesse, fier de me voir accorder la confiance de ma mère. Je pris alors la petite main de ma cadette, pour partir vers ces nouvelles personnes qui seraient dorénavant nos maîtres. Je ne pleurais pas. Je devais être fort pour ma mère et ma sœur. Cette dernière avait à peine deux ans. Elle ne comprenait pas ce qu’il se passait. Pourquoi ces personnes nous emmenaient loin de notre mère ? Les larmes qu’elle versa ce jour-là me brisèrent le cœur. Elles étaient à l’image de ce que je ressentais également mais que je ne pouvais exprimer…

Les premières semaines dans cette nouvelle famille furent difficiles. Je ne faisais pas confiance à nos nouveaux maîtres. Je partais du raisonnement que s’ils achetaient des esclaves, c’était qu’ils étaient forcément mauvais. A vrai dire, je ne me comportais pas comme un enfant envers eux, mais comme ce que ma mère m’avait toujours appris, en esclave. Je me mettais toujours en travers d’eux et ma sœur. La moindre demande, le moindre dialogue avec eux passait par moi. Je ne voulais pas qu’ils puissent avoir l’occasion de faire du mal à Kathleen. Pourtant, ils ne cessèrent de me répéter qu’ils n’avaient pas la moindre volonté de nous faire souffrir. Ils voulaient simplement avoir cette chance, ce bonheur indicible d’avoir des enfants…
Et avec le temps ma méfiance envers eux diminua, jusqu’à ce que la confiance s’installe.
Ils étaient très attentionnés envers nous. Ils nous donnèrent tout ce que des enfants pouvaient attendre. Nous fûmes éduqués comme tout enfant devrait l’être… Je n’ai pas peur de le dire aujourd’hui… Nous étions heureux. Nous avions un environnement calme et aimant propice à notre épanouissement.

Jamais nous ne pûmes revoir notre mère. Bien sûr nous avions quitté Saint-Pétersbourg pour habiter dans une province plus reculée. Elle me manqua, et je ne peux cesser de penser à ce qu’elle devint… Mais à ce stade de mon histoire vous vous demandez sans doute comment j’ai pu redevenir un esclave ? La malchance… Je pense qu’il n’y a pas d’autre façon de l’exprimer.
Je devais rejoindre ma sœur qui terminait de travailler. Passionnée de médecine, elle avait trouvé un emploi au sein de l’hospice de Moscou. Ce jour-là elle terminait sa journée tard. J’avais préféré venir la chercher. Cette promesse que j’avais faite à ma mère, je ne l’avais pas oublié… Il n’était pas conseillé pour une femme de sortir seule alors qu’il faisait nuit. Et je faisais bien… Je n’étais qu’à quelques mètres de ma destination quand j’entendis des cris s’élever de la ruelle à côté du bâtiment. Reconnaissant le timbre de voix, je m’y précipitais pour venir y aider Kathleen. Elle était aux prises avec plusieurs hommes. Je ne savais pas ce qu’ils voulaient d’elle exactement mais une chose était sûre… Je n’allais surement pas les laisser lui faire du mal. N’écoutant que mon courage je me jetais sur le premier des hommes, lui assenant mon poing. Je crois bien que j’en blessais plusieurs dans ma rage. Ils avaient essayé de toucher à ce qui était pour moi de plus précieux… Je n’allais certainement pas les laisser faire docilement. Même à plusieurs ils eurent du mal à me neutraliser. Je me débattais comme un lion… Mais se furent tout de même eux qui eurent le dernier mot… Je dus me résoudre à baisser les armes lorsqu’ils menacèrent Kathleen d’un couteau sous la gorge.
Je ne me souviens ensuite que de leur sourire goguenard avant que tout soit flou…

Je pense que j’ai erré un petit moment dans cet état d’inconscience. Je ne me souviens que parfois quelques voix mais sans plus… Sans doute m’avaient-ils drogués car quand je me réveillais, rien n’était plus pareil… Je ne savais pas où je me trouvais… Mais cela on me l’apprit bien assez tôt… Moi qui étais né esclave mais qui avait miraculeusement échappé à cette condition, l’était redevenu… On n’échappe pas à son destin… Mais une autre interrogation allait bientôt balayer toutes les autres… Où était Kathleen ?
♛ Behind Your Character
BE OR NOT TO BE, THAT IS THE QUESTION.


Quel est ton p'tit pseudo ? J’en ai trop pour pouvoir tous les citer xD
Quel âge as-tu ? Plus que la majorité en tout cas ^^”
Comment nous as-tu trouvé ? En vagabondant de partenariat en partenariat ^
Changerais-tu quelque chose ?  Nop
Quel est le code du règlement ?  Où est ta famille ?
Là tout de suite plutôt fraise ou banane ? Plutôt fraise !
Re: Demyan Petrov
Jeu 17 Oct - 20:54
avatar
Chimère - Loup d'Arctique/Dauphin Blanc
Bisexuel
A voir~
64
Couvert de terre dans le jardin~

+ Domestique : ...
+ Esclaves : Aleksander NiKolaï, Noah Vagner
Lambiner
Enjouée~
Chimère
http://adamovitch-manor.forumsgratuits.com/t81-etre-familier-pourquoi-pashttp://adamovitch-manor.forumsgratuits.com/t80-rencontre-d-une-chimere
Du haut de mon portable je ne trouve rien à redire. Bienvenu parmi nous
Tout est bon, je te valide <3

Tu es validé
Tu peux maintenant aller faire ta fiche de rps et ta fiche de liens pour que nous puissions te découvrir d'avantage et suivre ton personnage fraîchement validé dans ses folles aventures au manoir. Que tu sois un membre de la classe supérieure ou de la classe inférieure peut importe, mais nous te conseillons d'aller faire un tour vers les demande de propriétés pour que tu puisses posséder un domestique et des esclaves ou bien un maître. Pense également à faire ta demande d'appartement si tu es un Adamovitch ou un noble, en prenant garde à faire attention au lieu choisi pour ta résidence. Après tout cela, tu seras fin près à nous rejoindre en zone rpg. Et si tu faisais une petite demande de rp ?


_________________
Re: Demyan Petrov
Ven 18 Oct - 8:49
avatar
Cétacé - Beluga - Poids Lourd
Homosexuel
Ah ah~ Je suis mariée voyons~
Dominante
495
Cherche moi~
Sylvia Brown, Alexandra Antropov & Abigail McKennit
Te maltraiter cela compte ? Et chef de la famille Adamovitch à mes heures perdues.
Sarcastique~
Cétacé
http://adamovitch-manor.forumsgratuits.com/t30-l-influence-que-peut-exercer-une-adamovitchhttp://adamovitch-manor.forumsgratuits.com/t29-les-rumeurs-courants-sur-une-femme-manipulatrice
Oh ! Notre premier esclave mâle ET hétérosexuel ! 83
Bienvenue~

_________________
L'amour n'est que superflue, ce qui compte c'est le pouvoir...

Victime du jour : Invité ♥️

Ma fiche de présentation~  

Mes adorables relations~

Mes déboires en rp~



Re: Demyan Petrov
Ven 18 Oct - 9:27
avatar
Canidé - Chacal Doré
Bisexuel
Pwah ! C'est quoi ce truc >.>
Ambivalent, mais j'ai pas franchement l'occasion de dominer quelqu'un... (gros soumis sévèrement refoulé surtout)
342
+ Maître : Dimitri Adamovitch
Lever le cul à tout ceux qui passent ? Ah nan, faut pas confondre esclavagisme et prostitution.
Chiante <3
Canidé
http://adamovitch-manor.forumsgratuits.com/t40-toutes-ces-personnes-qui-m-entourent-et-que-je-reve-d-enerverhttp://adamovitch-manor.forumsgratuits.com/t39-moi-et-ma-vie-de-chien-qui-ca-interesse
Encore un esclave canidé !!! \o/ (c'est bien, faut remplir ces groupes ! /PAN/)
Sinon bienvenue 8D

_________________
Re: Demyan Petrov
Contenu sponsorisé

Sauter vers: