RSS
RSS

Test of Kyalister (bis)

Ancien forum d'Adamovitch's Manor FERME !
Nouveau forum de test pour Alister et Kya !
 

A chacun ses blessures
Mar 9 Déc - 11:18
Invité
Anonymous
Invité










Helyna  Hanji
« Qui s'y frotte, s'y pique ~  »

A chacun ses blessures  4dcv
© Feat : Kaine Tetsuya - NieR
Nom ; Helyna
Prénom ; Hanji
Surnoms ; Aucuns. Mais si vous voulez la faire sortir de ses gonds, utilisez : Jiji.
Âge ; 26 ans
Date de naissance ; 1er novembre 1885
Sexe ; Femme
Origines ; Chinoise, américaine.
Groupe ; Esclave
Rang ; Rebelle
Orientation sexuelle ; Bi, même si dans le fond, elle s’en fou. Donc plus pansexuelle ?
Race ; Crocodile - Alligator chinois albinos - petit gabarit


Caractère
Arrogante - Grande gueule - Câline - Protectrice - Masochiste
♛ Your Psychology
BE OR NOT TO BE, THAT IS THE QUESTION.


Malgré sa vie plus ou moins paisible et un faible gabarit, Hanji a développé un fort caractère. Si elle a quelque chose à dire, elle ne s’en privera jamais. Que cela soit un esclave, un noble ou même ceux qui tiennent le manoir, les Adamovitch. S’il y a des répercussions, elle les acceptera toutes. De toutes manières, elle n’a plus rien à perdre. Même si son précédent maître lui a enseigné l’art de bien parler, de bien se tenir, l’esclave se montre arrogante et ordurière à souhait. Bien plus d’ailleurs depuis qu’elle est arrivée dans le manoir, que dans le passé. Surement le changement de climat qui ne lui réussit pas. ~ Ou le fait d’avoir perdu son maître, parce que quoi qu’elle puisse dire, elle s’était attachée à cet homme, qui lui a beaucoup donné et apprit. Du coup, elle n’a pas envie de se montrer faible et encore moins qu’on lui marche sur les pieds. Avec son ancien maître, les liens entre les esclaves étaient assez forts -du fait de leur particularité commune- et le fait de se retrouver seule dans ce grand bâtiment, même si pour le moment, les sous-sols sont les lieux qu’elle fréquente, la perturbe un peu et la rend d’autant plus agressive.

Si vous voulez son respect -parce qu’il lui arrive de respecter des gens, sous son mauvais caractère-, il faut le mériter. La force ou la violence n’aura pas ou peu d’effet sur elle. Ce qu’il faut pour qu’elle vous respecte ? En fait, ça dépend de son humeur et de votre propre comportement. Même si vous êtes au dessus d’elle, de part votre gabarit, il faut lui montrer que c’est pour une bonne raison, et non pas parce que vous êtes bien né et pas elle. Parfois, cela peut être simplement lié à votre caractère. En fait, il n’y a pas de règles définies ~

Hanji est du genre impulsive et à partir au quart de tour. Alors si vous la cherchez, vous la trouverez très rapidement. On lui reproche souvent de parler sans réfléchir à ce qu’elle dit, mais ce n’est pas toujours le cas. Et même si ça l’était, elle s’en contre fiche. Peut-être qu’elle pourrait faire des efforts, mais rien ne lui en donne cette envie, dans ce nouveau lieu. En parlant de parler, Hanji a apprit l’anglais, le chinois et le russe, qu’elle parle couramment et un peu de français, les bases. Puisque les autres esclaves venaient de pays différents, le mélange des langues étaient fréquents. Elle sait dessiner, même si elle a perdu cette envie avec la mort de son maître. Et elle sait danser. Peut-être que ses talents seront appréciés ici ? Qui sait.

Bien qu’elle ait un caractère de merde, disons-le clairement, la jeune femme cherche souvent la compagnie des autres. Elle n’aime pas rester seule et surtout, elle apprécie fortement la chaleur qu’on peut lui procurer. Du coup, il n’est pas rare de la voir dans les bras de n’importe qui, pour avoir chaud. Dans ce genre de situation, elle peut se montrer plus docile. Si vous voulez l’amadouer, donnez lui de la chaleur.~ Elle a également peur du noir lorsqu’elle est seule. Il lui faut sentir une présence à ses côtés pour qu’elle se sente mieux et ne commence pas à paniquer. Elle serait prête à aller avec n’importe qui, pour ne pas se retrouver seule, dans le noir. Elle essaye de cacher cette faiblesse aux autres esclaves, n’ayant pas la moindre envie qu’ils jouaient là dessus.

Dernière chose assez paradoxale : Hanji a une répulsion assez grande pour les esclaves qui s’apitoient sur leur sort sans essayer de changer. Qu’ils restent toujours plus bas que terre, tout en le sachant, en s’en plaignant, sans chercher à aller contre... Cette attitude à le don de l’énerver et elle sera la première à venir écraser ce comportement. Dans le monde, seuls les plus forts peuvent survivre ou du moins, vivre plus facilement. Il y a ce trait de caractère d’une part. Et de l’autre, celui qui la pousse à vouloir protéger certains faibles. Si elle voit un esclave se faire marcher dessus, tout en essayant de se défendre, elle interviendra pour aider le plus faible. Le principal à ses yeux, étant de ne pas se laisser faire. Evidemment, elle conçoit très rapidement, que ça ne se fait pas aussi simplement et que le caractère de chacun joue aussi... Du coup, ce sera peut-être du cas par cas. Une chose est sûre : même si vous êtes faible mais que vous lui procurer de la chaleur, elle pourrait se montrer plus conciliante.


♛ Your Physical
BE OR NOT TO BE, THAT IS THE QUESTION.



Hanji a prit les particularités physiques de son animal, si on peut dire. Ce dernier, albinos, a déteint sur son physique et elle se retrouve donc avec des yeux rouges, sensibles à la lumière vive. Même si elle a vécu quasiment toute sa vie avec d’autres albinos, elle n’aime pas vraiment les yeux de cette couleur. Elle trouve qu’ils ont une tendance à faire peur et à accentuer les émotions qui passent à travers. Ses cheveux sont un mélange de blanc et de gris. Ca dépend presque de la luminosité lorsque vous les regardez. En plein jour, ils auront tendance à être blancs, immaculés. Et lorsqu’il fait plus sombre, ils prennent une teinte également plus sombre et virent davantage au gris. Ils sont ainsi depuis sa naissance et elle a apprit à les aimer, surtout depuis qu’ils dépassent de ses épaules. D’ailleurs, elle apprécie grandement lorsqu’on la coiffe et elle a tendance à se détendre pendant ce temps. Sa peau est relativement blanche et sensible au soleil. Même si elle aimerait passer du temps dehors pour capter les rayons UVs et se réchauffer, elle risque plutôt de prendre des coups de soleil et ce n’est pas une douleur qu’elle apprécie beaucoup. Du coup, elle ne sort que peu dehors, ou alors en étant bien couverte. Niveau grandeur, Hanji est relativement grande puisqu’elle mesure 1m79 pour une soixantaine de kilos. Elle mange beaucoup, surtout des pâtisseries -si elle peut en avoir- mais comme elle se dépense beaucoup, elle garde le même physique, à quelques kilos près. Mais elle n’y fait pas vraiment attention. Ses formes sont généreuses et elle sait en user ou les mettre en valeur, du coup, tout va bien !

Côté vestimentaire, elle porte tout et n’importe quoi. Du moins, en apparence. Tee-shirt, pull, gilet, mais tous par dessus un débardeur bleu roi. En fait, c’est plus une sorte de nuisette. Elle avait l’habitude de ne porter que ça du temps de son ancien maître, puisque la demeure était toujours bien chauffée, mais arrivée au manoir, la température n’étant pas la même, elle ne peut se le permettre. Donc pour le moment, elle squatte les affaires des autres, puisqu’elle vient d’arriver et qu’elle n’a aucun maître pour lui en fournir. Mais si elle a assez chaud, il ne sera pas rare de la voir en débardeur/culotte, sans aucune forme de pudeur.

Petits signes distinctifs de la demoiselle rebelle : des bandes couvrent la totalité de son bras gauche ainsi que son cou et sa cuisse gauche, arrêté au genou. Ce n’est pas pour avoir un certain style mais pour cacher ce qui se trouve en dessous. En effet, de nombreuses cicatrices et marques en tout genre se trouvent sur sa peau. Tous fait par son ancien maître pendant ses moments de folie ou lorsqu’il voulait faire mal, ou même punir. Hanji les cache plus pour elle-même que pour les autres, ne désirant pas les voir et ainsi se rappeler l’homme qu’elle a perdu. La crocodile n’a pas honte de ses cicatrices et même si ce n’est pas très sexy aux yeux de beaucoup, elle s’en moque, une fois dans l’action, ses partenaires n’y prêtent plus attention. C’est ce qu’elle se dit.


♛ Your Story
BE OR NOT TO BE, THAT IS THE QUESTION.



Hanji n’a jamais connu ses parents, ou du moins, elle n’a gardé aucuns souvenirs d’eux -hormis celui d’entendre qu’elle était un monstre avec ses yeux rouges- et elle ne ressent pas l’envie d’en avoir. Son seul parent à ses yeux était Seth Sampton. Un ours brun, avec lequel elle n’avait aucun lien de sang. Il l’a simplement recueillit et élevé, comme beaucoup d’autres esclaves de sa demeure. Il ne les a jamais considérés comme ses enfants, ils étaient toujours traités comme des esclaves à ses yeux, devant rester à leur place en tout temps mais avec des privilèges que d’autres n’ont certainement pas jouit. Ce gros gabarit avait en effet, un faible pour les albinos, ainsi, il chercha à collectionner toutes les espèces de thérianthropes de petits gabarits qui avait ce gène rare. C’est pour cette raison que la jeune crocodile fut envoyée à ses côtés, dès son plus jeune âge, moyennant argent, évidement. Elle ne s’en est jamais plainte de ce trafic ouvertement avoué par Seth, après tout, si elle était avec lui, c’était parce qu’il avait voulu d’elle. Et pour une gamine de son âge, c’était plus qu’assez.

Les esclaves de Seth étaient tous, la plus part du temps, bien traités, nourris et logés. Ils ne manquaient de rien et nombre de fois, ils en oubliaient leur rang. Les cours de langue, de dessins ou de danse que leur prodiguait le maître des lieux étaient autant de choses merveilleuses aux yeux des petits gabarits. Il voulait que ces sujets soient cultivés, qu’ils aient assez de conversation ou de talent pour satisfaire les invités qui pouvaient venir à la demeure. Mais il était rarement question de divertissement sexuel. Ca arrivait, évidemment, mais ce n’était pas systématique. Et une règle était d’or en ces lieux : personne à part Monsieur Sampton ne pouvait blesser les esclaves et encore moins les marquer physiquement.

La vie d’Hanji aurait pu continuer comme ça pendant de longues années, tranquilles et paisibles. Sauf qu’il y avait un petit revers de la médaille, que tous avaient accepté : Seth avait des moments de violence pure, de sadisme incontrôlable où seuls les cris de douleur de ses esclaves pouvaient le calmer. C’est ainsi que la crocodile finit par être marquée, petit à petit, sur le bras et la cuisse gauche. Oui, il ne blessait que d’un côté du corps, voulant garder l’autre intact, au cas où les marques ne disparaissaient pas. Et ce fut le cas d’Hanji, sa peau marquait -et marque toujours- trop facilement. Pendant ces moments là, la jeune femme pouvait avoir peur de son maître, notamment le jour où il s’attaqua à sa gorge à l’aide d’un couteau, la laissant ensuite dans le noir complet alors qu’elle suffoquait dans son sang. A la suite de cet épisode, elle dû rester plusieurs semaines allongée, incapable de parler et ce fut aussi à partir de là, qu’elle développa la peur du noir. Elle n’en a jamais voulu à Seth de lui avoir fait ça. C’était une facette de sa personnalité et comme beaucoup d’esclave et de domestique à son service, elle n’avait pas peur de mourir entre ses mains. Puisqu’elle lui appartenait, il était presque logique qu’un jour ou l’autre, elle finirait par quitter le monde, par sa main. Et cela convenait à la crocodile, fortement -amoureusement- attachée à cet homme.

Oui, sauf que tout ne se passa pas comme prévu. Seth tomba gravement malade. En fait, il l’était déjà depuis des années, atteint d’une maladie dégénérative génétique qui touchait tous ses organes, un à un. Il réussit à tenir deux mois de plus que ce que lui donnait les médecins. Malheureusement, il n’y avait aucun traitement permettant de le soigner et il finit par quitter ce monde, entourer de ses esclaves albinos. Depuis ce jour, le caractère d’Hanji s’est affirmé et renfermé également. Les nobles, elle les déteste. Elle ne veut plus entendre parler d’eux, pour la simple et bonne raison, qu’ils ne feraient que lui rappeler le maître qu’elle a perdu. D’ailleurs, elle n’en veut pas d’autre et fera tout pour ne pas en avoir. Elle crut, naïvement, qu’elle et les autres esclaves et domestiques, pourraient maintenant jouir de leur liberté, sauf que c’était sans compter sur la famille Sampton. Ces derniers décidèrent de vendre ou d’offrir les albinos à d’autres nobles, de grandes familles. C’est comme ça que la crocodile, maintenant âgée de vingt-six ans, finit par atterrir en Sibérie. Un cadeau pour le manoir Adamovitch...


♛ Behind Your Character
BE OR NOT TO BE, THAT IS THE QUESTION.

A chacun ses blessures  Q07bQuel est ton p'tit pseudo ? Kya
Quel âge as-tu ? 23 ans
Comment nous as-tu trouvé ? DC
Changerais-tu quelque chose ? Toujours rien
Quel est le code du règlement ? I'm waking up...
Là tout de suite plutôt fraise ou banane ? Pêche !
Re: A chacun ses blessures
Mar 9 Déc - 13:54
Eva Adamovitch
A chacun ses blessures  8m32
Cétacé - Beluga - Poids Lourd
Homosexuel
Ah ah~ Je suis mariée voyons~
Dominante
495
Cherche moi~
Sylvia Brown, Alexandra Antropov & Abigail McKennit
Te maltraiter cela compte ? Et chef de la famille Adamovitch à mes heures perdues.
Sarcastique~
Cétacé
http://adamovitch-manor.forumsgratuits.com/t30-l-influence-que-peut-exercer-une-adamovitchhttp://adamovitch-manor.forumsgratuits.com/t29-les-rumeurs-courants-sur-une-femme-manipulatrice
Rebienvenue~ J'aime bien ton personnage, dommage cependant que tu sois un alligator chinois, vu que nous en avons déjà un de réservé pour les prédéfinis, mais vu que tu es albinos nous dirons que cela passe ;3 (Mon Dieu que ces bêtes-là peuvent être magnifique lorsqu'elles sont albinos...)
Je te valide~

A chacun ses blessures  Image-validation-01
Tu es validé
Tu peux maintenant aller faire ta fiche de rps et ta fiche de liens pour que nous puissions te découvrir d'avantage et suivre ton personnage fraîchement validé dans ses folles aventures au manoir. Que tu sois un membre de la classe supérieure ou de la classe inférieure peut importe, mais nous te conseillons d'aller faire un tour vers les demande de propriétés pour que tu puisses posséder un domestique et des esclaves ou bien un maître. Pense également à faire ta demande d'appartement si tu es un Adamovitch ou un noble, en prenant garde à faire attention au lieu choisi pour ta résidence. Après tout cela, tu seras fin près à nous rejoindre en zone rpg. Et si tu faisais une petite demande de rp ?


_________________
L'amour n'est que superflue, ce qui compte c'est le pouvoir...

Victime du jour : Invité ♥️

Ma fiche de présentation~  

Mes adorables relations~

Mes déboires en rp~



A chacun ses blessures  Signa-eva
Re: A chacun ses blessures
Mar 9 Déc - 22:46
Invité
Anonymous
Invité
Merci ! ^.^
Oui j'y ai pensé pour la race, mais comme si une albinos, je me suis dis que ça pourrait p'tre passé ~ Merci alors !
Re: A chacun ses blessures
Contenu sponsorisé

Sauter vers: