RSS
RSS

Test of Kyalister (bis)

Ancien forum d'Adamovitch's Manor FERME !
Nouveau forum de test pour Alister et Kya !
 

Un serpent aux yeux rouge et au corp blanc | Tao Qinq Yuan

 :: Fiches des domestiques Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 16 Fév - 10:38










Tao Qing Yuan
« Il faut savoir se donner touts les moyens pour répondre aux ordres du Maître. »


© Feat : Xeres Break - Pandora Hearts
Nom ; Yuan
Prénom ; Tao Qinq.
Surnoms ; Euh, j’crois pas non.
Âge ; 26 ans
Date de naissance ; 15 septembre 1885
Sexe ; Masculin
Origines ; Mi-russe mi-chinois
Groupe ; Domestique un jour, espion un autre et assassin de temps en temps.
Rang ; Docile enfin officiellement…
Orientation sexuelle ; Bisexuel
Race ; Serpent – Cobra à monocle albinos – Moyen gabarie.


Caractère
Manipulateur – Sournois – Curieux – Très bon acteur – Joueur
♛ Your Psychology
BE OR NOT TO BE, THAT IS THE QUESTION.

Le domestique aux cheveux blancs marchait d’un pas léger dans les couloirs du manoir, un panier de linge dans les bras. Il avait fait le tour des chambres des Adamovitch pour prendre leurs affaires sales et les laver et il venait de récupérer les vêtements qui avaient sécher pour les restituer à ses maîtres. Le domestique passait devant les grandes fenêtres du couloir sans se soucier du soleil puisqu’il faisait déjà nuit alors qu’il n’était que dix-huit heures. Pour lui, les ordres des Adamovitch, ceux du patriarche de la famille plus précisément, valait de l’or à ses yeux. Il ferait n’importe quoi pour satisfaire la famille, quitte à torturer ou à tuer des gens si cela pouvait les amuser. Et puis, c’était tellement amusant de voir les victimes ou ennemis des Adamovitch tordre de douleur et hurler à s’en arracher les cordes vocales sous les tortures habiles et efficaces du domestique. Oui, il avait un côté sadique et alors ?

Pour le domestique, c’était simple. Il y avait d’un côté la famille Adamovitch avec leurs domestiques, esclaves et leurs alliées que le domestique appréciait, à qui il obéissait et à qui il devait le respect. Et de l’autres côté il y avait les autres, ceux qui n’avait pas eut la chance d’appartenir à la famille de ses maîtres ou leurs ennemis. Ceux là, le domestique les haïssait et les méprisait, en toute discrétion bien entendu. Il voulait les faire souffrir jusqu’à la mort pour ne pas appartenir à la famille Adamovitch. C’était une vision très simple, très enfantine, voir folle qu’avait le domestique mais c’était ainsi et ça ne changerait pas.

Le domestique était sur le chemin des chambres de ses maîtres lorsqu’il se fit la remarque qu’il avait surement abimé ses ongles en lavant et frottant ces vêtements. Il aurait put les confier à quelqu’un d’autre mais il préférait s’en occuper lui-même que de donner ces vêtement précieux à un incompétent qui pourrait les abîmer, au moins il n’y aurait aucun risque s’il les lavait lui. Et au pire, il n’aura qu’à refaire ses ongles lors de sa pause. Il ne prêta pas attention au thérianthrope de gros gabarit qui passa dans le couloir et ne fit que raser les murs pour ne pas se faire importuné par cette personne n’appartenant pas à la famille Adamovitch. Cependant le gros gabarit le remarqua, ou plutôt remarqua le panier de linge propre qu’il avait dans les bras. Le noble lui demanda de venir vers lui et le domestique le fit sans rechigner bien qu’intérieurement il bouillonnait de colère que ce thérianthrope le ralentisse dans la mission que ses maîtres lui avaient confiée, à savoir nettoyer leurs linges, et seulement le leurs, puis les leur ramener. Le noble lui demanda de passer prendre son linge sale et de le nettoyer mais pour cela le domestique devait faire un long détour pour chercher son linge et jamais il n’oserait mélanger le linge propre des Adamovitch à celui d’un vulgaire gros gabarit.

Bien décidé à ne pas lui obéir, l’homme serpent aux cheveux blancs lui demanda son nom, qu’il puisse retrouver sa chambre dans l’ail ouest. Et quand le noble le lui donna il prit une expression surprise en lâchant un : « Oh, c’est vous ? » Le noble sembla surpris puisque c’était la première fois qu’il le croisait, d’ailleurs le domestique non plus ne l’avait jamais croisé. Le noble lui demanda d’où il le connaissait et le domestique rougi et après quelques minutes de silence, il baissa la tête en bafouillant qu’il y avait des rumeurs comme quoi sa femme le tromperait avec un canidé de petit gabarit. Le gros gabarit ne le crut pas au début mais le serpent manipula tellement facilement qu’il fut légèrement déçu de le voir rougir de colère et de s’en aller aussi rapidement. Enfin, il avait oublié son histoire de linge et c’était le plus important. Oui, l’homme était un grand manipulateur et il était passé maître dans l’art de faire tourner les gens bourrique. Et puis, il fallait avouer très amusant de monter les gens les uns contre les autres et de savourer le spectacle qu’ils lui offraient en se disputant et se battant. Bien qu’il sache qu’il jouait à un jeu dangereux, le jeune homme était fier de ne toujours pas s’être fait avoir à son propre jeu.

Le domestique reprit le panier de linge qu’il avait laissé par terre pendant qu’il manipulait le gros gabarit lorsqu’il se fit une remarque. Pourquoi le noble avait réagit aussi violemment ? Oh mais peut être que sa femme le trompe vraiment ou l’a déjà fait ! Il devra fouiner un peu plus dans cette piste. Curieux comme il était, le domestique adorait découvrir les petits secrets des hauts gradés pour ensuite propager des rumeurs sur eux. Oui, il adorait enquiquiner le monde, c’est vrai. Il était très joueur aussi, alors il prenait la découverte des secrets des autres comme un jeu plaisant. Le domestique aux cheveux blancs regarda sa petite montre et se dit qu’il allait finir par être en retard s’il ne se dépêchait pas. Mais d’un côté, il aurait bien voulut tomber et salir malencontreusement un vêtement propre ou avoir un petit quart d’heure de retard pour que ses maîtres le punisse ou lui tire les cheveux pour le prévenir que la prochaine fois il n’échappera pas à une punition. Il était un brin masochiste, vous avez raison, mais bien que la douleur l’excite, il ne la supportait qu’à petite dose et pas de la part de n’importe qui. Qu’un esclave essaie de lui faire mal et il verrait que les coups, c’est lui qui se les prendrait en pleine tête pour avoir osé vouloir dominer le domestique !

En toquant à la porte de l’un des Adamovitch, le domestique se dit que peut être que ses maîtres lui donneraient une sucrerie pour le féliciter. Ça serait vraiment gentil pour ses papilles qui se languissaient de sucre. Bah, au pire, il avait un petit pot de miel dans sa chambre mais rien ne valait les bonbons ou le chocolat qu’il avait terminé malheureusement. Sortant de ses pensées sucrées, il entra lorsque l’Adamovitch en question lui donna la permission d’entrer pour lui rendre son linge.
♛ Your Physical
BE OR NOT TO BE, THAT IS THE QUESTION.

Un homme aux longs cheveux blancs attachés sur le côté et à l’air extravaguant entra dans la pièce et se dirigea lentement, avec souplesse, vers le grand tableau noir qui trônait au milieu de la pièce. Une fois arrivé à destination, il prit une craie blanche et écrit nettement sur le tableau ″L’Albinisme″ puis il se retourna vers ses élèves d’un jour et il dévoila enfin son unique œil rouge sang, l’autre étant caché par un bandeau. Quelques uns eurent un mouvement de recul face à son œil mais la plus part restèrent calme. L’homme se racla la gorge et prit la parole :

« Bonjour à tous, aujourd’hui je suis là pour vous parler de tare génétique appelé l’albinisme. L’albinisme est un gène qui se transmet de parents en enfants. Le fait est que si l’un des parents est porteur du gène, l’enfant le sera aussi mais ne sera pas albinos. Cependant, si les deux parents sont porteurs du gène l’enfant sera automatiquement attint d’albinisme. Si vous êtes ici, c’est parce qu’un de vos proche est albinos ou juste que vous êtes curieux, et je suis là pour vous informer sur cette maladie. »

L’homme parlait lentement, comme s’il avait tout son temps, mais on pouvait discerner une pointe malicieuse dans sa voix. Il était de taille normale pour quelqu’un de son âge, surement aux alentours du mètre soixante-seize, mais il était très maigre, voir chétif. On aurait dit qu’un coup de vent aurait put le faire tomber ou le casser. Mais le petit sourire sournois qui ornait son visage conseillé aux personnes présentes de se méfier de lui. Quelque chose leurs disait de ce méfier de ce curieux personnage et de ne pas se fier à son apparence. L’homme continua son discourt de sa voix glissante, presque sifflante :

« Pour exemple, nous allons prendre mon cas. Je supporte très mal le soleil et la lumière du jour, ma peau est dépourvu de pigments et est extrêmement pâle et sensible au rayon du soleil. »

Pour illustrer ses dires, l’homme remonta les manches de sa chemise pour leur faire découvrir ses bras d’une pâleur maladive, presque morbide. Cependant on pouvait facilement discerner de longs filaments blancs qui tranchaient nettement malgré la couleur de sa peau. Plusieurs élèves frissonnèrent, se demandant où et comment avait-il acquit ces cicatrices. Il devait surement en avoir sur tout le corps vu l’état de son œil invalide.

« C’est pour cela que je sors très peu souvent et quand je le fais je ne reste pas longtemps dehors. En plus de résistance quasi inexistante, je dois  toujours me couvrir minutieusement. Je mets souvent des gants et de gros manteaux et, de temps en temps, je sors avec une ombrelle. Ah oui, des fois je porte des chapeaux aussi. »

L’homme tapota de son doigt le dessous de son œil valide, faisant découvrir aux élèves d’un jour ses ongles parfaitement entretenus. Son œil était à la fois envoutant à cause de sa couleur profonde et effrayant à cause du fait que la plus part des élèves avaient l’impression que son œil saignait.

« Les yeux des albinos sont aussi très fragiles à la lumière. Le fait est que ma pupille et mon iris n’ont pas de pigments. Déjà qu’a la base, mon espèce n’a pas une très bonne vue, alors imaginez quand on est albinos, qui eux aussi ne vois pas très bien. Cependant, je compense cela par mes autres sens, enfin nous ne sommes pas là pour parler de ma petite vie… Si un peu comme même. »

L’homme eut un rire sec et sorti sa langue pour se lécher les lèvres. Un peu comme… un serpent. Un frisson collectif parcourut les élève de plus petits gabarits. Tandis que les autres s’intéressaient de plus en plus aux dires du serpent. L’homme reprit contenance, après son petit rire et continua :

« Bref ! Les iris des albinos sont dépourvurent de pigments, c’est pour cela que la couleur vous paraît rouge sang. Ce n’est pas que les albinos ont une couleur d’yeux différent, c’est juste que nous n’avons pas de couleur du tout et la couleur que vous voyez est la couleur de nos vaisseaux sanguins qui passent par nos yeux. Ah, je me souviens du bon vieux temps où les albinos étaient considérés comme des enfants du démon par les hommes singes. »

L’homme caressa son œil couvert d’un bandeau, surement crevé, d’un air nostalgique. Il continua de parler, expliquant à ses élèves que dans certains pays les albinos étaient jalousement gardés pour leurs organes qui avaient, apparemment, des effets de guérisseurs. Des foutaises d’après les dire du domestique. Puis, à la fin du cours, il parti silencieusement de sa démarche souple, habile, glissante.
♛ Your Story
BE OR NOT TO BE, THAT IS THE QUESTION.

Partie I et II : Une vie dans les rues / Un sauveur ? Pour moi ?

Un petit garçon aux cheveux blancs déambulait dans les rues de Shanghai. Il portait un chapeau usé par le temps qu’il avait trouvé dans une benne à ordure pour se protéger et ne pas se faire remarquer. Si le garçon avait put sortir aujourd’hui c’est uniquement parce que le temps était couvert et que les rayons du soleil ne filtraient pas trop. Malheureusement il commençait à faire froid et l’enfant des rues avait besoin de chaleur pour réguler sa température corporelle. Cependant, il était obligé de sortir quand le soleil ne tapait pas trop fort sinon il mourrait de faim. Une fille de joie, pour ne pas dire un autre mot, l’avait accueilli et s’était occupé de lui alors qu’il n’était qu’un nourrisson et que sa mère l’avait abandonné à cause de ses cheveux et de ses yeux mais dès qu’il avait sut marcher et parler à peu près correctement, elle l’avait mit à la porte. Elle avait surement dû s’attendrir face à sa petite bouille et le regretter après, lorsqu’il la réveillait la nuit à cause de ses pleurs. Et vu qu’il ne pouvait pas sortir quand il faisait beau il ne pouvait faire ses réserves de nourriture que rarement.

L’enfant errait dans la l’allée centrale de la rue, repérant les boutiques qui ne le connaissait pas. Cependant, il était facilement reconnaissables avec ses cheveux malgré son chapeau, les vendeurs le connaissaient trop bien et se passaient le mot de faire attention. L’enfant aux cheveux blancs s’arrêta devant une boulangerie alors que le propriétaire le regardait suspicieusement. Il posa ses petite mains sur la vitrine et bava devant les pâtisseries qui y reposait, son estomac grogna même lorsqu’il senti la bonne odeur de pain chaud qui se dégageait de la bâtisse. Le petit avait faim mais les vendeurs se méfiaient trop de lui alors il valait mieux changer de quartier quitte à se perdre. N’en pouvant plus de sentir se ventre se tordre sous la faim, il décida de changer de quartier.

L’enfant ne savait ni lire, ni écrire, alors il prenait de grands risques puisque s’il s’éloigne trop il pourrait ne pas savoir comment retourner dans le squatte qu’il occupait. Il n’avait pas appris à le faire car, dans un premier temps il était trop et jeune, et dans un deuxième temps il savait déjà son avenir tout tracé. Comme les autres enfants des rues, il finirait travesti et les jambes écartées pour ces hommes singes écœurants ou, s’il avait de la chance, il cultiverait ces drôles de plantes qui font planer et les revendrait. Alors, franchement, à quoi bon se cultiver ? À part compter, pour vérifier qu’il ne se fasse pas arnaquer, il n’avait besoin de rien d’autre. Enfin, bon, là il avait surtout besoin de se trouver à manger et de refaire ses réserves. Il marchait depuis un long moment et, vu qu’il n’avait pas de montre et que le soleil était caché derrière les nuages orageux, il ne savait pas trop quel heure il était et depuis combien de temps il marchait. En tout cas, il devait être assez tard puisque quelques magasins commençaient à fermer. Le petit garçon devait se dépêcher s’il voulait manger quelque chose aujourd’hui et refaire ses réserves de nourriture. S’il ne volait pas aujourd’hui, il ne savait pas quand il pourrait manger de nouveau. Des jours, peut être des semaines et il ne survivrait pas. Il préférait mourir de faim que brûlé ou attint d’un cancer à cause du soleil. Alors c’était aujourd’hui ou peut être jamais.

Il n’y avait plus autant de monde que vers le début de l’après midi et le garçon aux cheveux blancs n’avait réussi qu’à voler quelques pommes et récupérer deux cartons vides qui lui servirait de couche s’il ne pouvait pas rentrer ce soir et, une fois rentré chez lui, de meuble ou de garde mangé. Le petit tenta sa chance dans une boulangerie où il essaya de voler une miche de pain, trouvant beaucoup trop risqué de voler les pâtisseries à belle allure. Cependant, il se fit chassez à coup de balaie sur la tête et la boutique ferma aussitôt qu’il fut assez loin du vendeur furieux pour être en sécurité. L’orage gronda et bientôt, quelques gouttes tombèrent sur le garçon affamé et définitivement perdu. Il décida de se trouver un endroit où dormir mais il n’y avait personne pour l’accueillir et tout les squattes du coin étaient occupés et jalousement défendus par leurs habitants. Il se résigna alors à se trouver un petit coin de rue pas trop mouillé où il pourrait installer ses cartons pour la nuit.

À bout de force et complètement frigorifié par la pluie torrentielle qui s’abat sur la ville, le jeune vagabond tremble recroquevillé sur lui-même, essayant de gardant le peu de chaleur corporel qui est en train de lui échapper. Il était assis sur le carton qui s’était trempé lui aussi et était devenu spongieux d’eau, le deuxième carton placé sur sa tête lui servant de parapluie d’infortune. Il avait mangé la moitié de ses pommes pensant que ça le réchaufferait un peu et le reste était à côté de lui, sous la pluie. Elles étaient complètement fichu, tant pis. Ses petites mains maintenant en place son carton sur sa tête, le petit garçon tremblait de plus en plus fort et commença à tousser. Eh voila, il tombait malade maintenant ! Le petit savait qu’il n’allait pas y passer la nuit sans trouver quelque chose pour se réchauffer. Abandonnant toute pudeur, de toute les manières il n’y avait personne dans la rue ils étaient tous rentrés chez eux, l’enfant relâcha son aura pour chercher une source de chaleur. Des écailles blanches prirent forme sur sa pommette droite, la pupille et l’iris de son œil droit se fendirent, l’autre étant crevé et dissimulé par un bandage. Et lorsqu’il sorti sa langue de sa bouche, elle était fourchue. Le petit garçon se senti légèrement honteux et gêné mais de toutes les manières aucuns de ces hommes singes ne pouvaient voir cela et personne n’était dans la rue.

Le garçon sorti plusieurs fois sa langue devenu fourchues pour sonder son environnement. Il repéra plusieurs vibrations dans l’air. Ses narines frémir pour rechercher l’odeur de nourriture comestible. Il repéra une bonne odeur de viande chaude non loin de là. Il regarda aux alentours à l’aide de sa vue thermique. Il repéra plusieurs points de chaleurs mais tous dans des maisons et donc inaccessibles. Désespéré, le petit garçon se rendit compte qu’il allait mourir d’hypothermie, tout seul, ici dans le froid et sous la pluie. Cependant il continua à persister et à chercher un point de chaleur extérieur. Le garçon enleva le carton de sa tête pour devenir plus performant dans sa recherche, laissant la pluie terminer de le tremper entièrement. Il était frigorifié et son corps avait visiblement abandonné la lutte contre le froid puisqu’il avait arrêté de trembler et le bout de ses doigts et orteils s’engourdissait. Il avait l’impression que même ses os étaient gelés. Trop fatigué et au bord d’abandonner et de se le laisser mourir, le petit garçon remarqua une source de chaleur extérieure qui s’approchait de lui, un homme singe probablement. Il n’y prêta pas attention et ne fit même pas l’effort de dissimuler son aura. De toutes les manières les hommes singes étaient des aveugles, ils ne ressentaient même pas leur propre aura. L’humain se rapprochait de plus en plus de lui et le garçon se colla un peu plus au mur, reculant face à l’imposante silhouette qui s’était stoppé devant lui.

La silhouette était un homme assez impressionnant il fallait l’avouer. L’homme était assez costaud avait les cheveux grisonnant et était très grand comparés à sa taille de lilliputien. L’instinct du garçon lui disait que quelque chose clochait chez ce type et il écoutait toujours son instinct, c’était l’une de ses règles de survie. Qu’est-ce qu’il lui voulait celui là ? Le garçon le fixait d’un regard mi-suspicieux mi-mauvais. Sortant sa langue fourchue pour en apprendre un peu plus sur l’homme, le garçon fut légèrement surpris de voir l’homme fixer sa langue et lorsque les informations qu’il avait perçu grâce à sa langue remontèrent au cerveau, il eut un petit cri à moitié entre la honte et la surprise. Il mit ses deux mains sur sa bouche, comme pour s’empêcher de crier à nouveau ou que sa langue ressorte et se recula contre le mur. Précipitamment, il dissimula son aura, ne voulant pas se ridiculiser plus longtemps. La personne en face de lui n’était pas un vulgaire homme singe mais un thérianthropique, comme lui. Et un thérianthropique très puissant d’après l’aura qu’il dégageait. S’il n’avait pas était aussi frigorifié et fatigué, le petit l’aurait remarqué plus vite mais la froid, la faim et la fatigue avait complètement bouché ses sens. Il se sentait comme nu face au regard de l’homme et il l’avait bien mérité d’un côté, il n’avait pas à dévoiler son aura même si les hommes singes ne pouvait pas les voir.

Le garçon aux cheveux blancs n’avait qu’une seul envie, c’était celle de se mettre à l’abri de la pluie sous ce parapluie et de se blottir contre cette source de chaleur pour se réchauffer. Il entendait presque son instinct de survie lui crier de courir se blottir contre ce chauffage ambulant. Le petit garçon tendit une main hésitante vers l’homme puis ramena sa main vers lui, ne sachant toujours pas pourquoi l’homme s’était arrêté devant lui au lieu de passer son chemin. Cependant, le thérianthrope fit quelque chose qui surprit le plus petit des deux. Il lui empoigna la main et le tira vers lui. Surprit, le petit garçon s’accrocha à la première chose qui lui tomba sous les mains, à savoir les jambes de l’homme en question. Homme qui se baissa pour porter l’enfant qui noua automatiquement ses bras autour du cou de son porteur et les jambes autour de sa taille. L’homme réajusta le garçon et lorsqu’il trouva une position confortable, il s’en alla avec le petit de cinq ans. Le garçon se sentait gêné et désorienté. Cependant, trop préoccuper à se repaitre de cette chaleur bienvenue, ne se posa pas plus de question, bien qu’il fut un peu gêné de mouillé le jolie costume trois pièce de l’homme. Mais il ne culpabilisa pas plus, trop fatigué par le froid et bien installé contre ce corps chaud. Il nicha son visage, son nez plus précisément, dans le cou de l’homme, inspira un bon cou comme pour se droguer de cette odeur de propre et de parfum et lâcha un soupir d’aise. Puis il s’endormir dans les bras de l’homme, en sécurité et en chaud.


Partie III : Apprendre ? Pour quoi faire ?

Un adolescent aux cheveux blancs courait dans les couloirs d’un imposant manoir, presser de compter ce qu’il avait fais et appris aujourd’hui à son sauveur. Depuis son arrivé dans le manoir, l’adolescent avait prit du poids et avait bien grandi. Il venait de fêter ses quinze ans. Bien qu’il ait prit du poids, le jeune homme était tout de même plus maigre que les autres jeunes de son âge. Enfin, il ne s’en plaignait pas, il pouvait se cacher plus facilement pour espionner les autres grâce à son poids. D’ailleurs, lorsque son sauveur l’avait appris, il ne l’avait pas réprimandé, bien au contraire, il l’avait encouragé dans cette voie. Il en avait été ravie et il avait bien fait attention à ne pas prendre de poids pour pouvoir se cacher et espionner.

L’adolescent avait eut la joie d’apprendre qu’il n’y avait aucun homme singe ici, qu’il n’y avait que des gens pouvant voir les auras et ne la refoulant pas, tout comme lui. Ici, les gens ne le regardaient pas complètement terrifié ou de haut à cause de la couleur inhabituelle de ses yeux ou de ses cheveux. Ils étaient un peu surpris au début, puis ils s’y habituaient vite, ils étaient beaucoup plus  ouverts d’esprits que ces vulgaires hommes singes. D’ailleurs, il avait appris plein de choses sur sa race comme le fait qu’il ait trois grande famille au sien des thérianthrope : les gros gabarits qui étaient au sommet de la chaîne alimentaire, les moyens gabarits qui étaient au milieu et devaient obéir aux nobles et les petits gabarits qui devaient obéir aux deux autres.

Au début, lors de son arrivé, le jeune albinos avait trouvé cela révoltant que des êtres humains se soient fait réduire à l’état d’esclave juste parce qu’ils avaient eut la mal chance de naître dans la mauvaise famille. Cependant on lui avait expliqué que lors d’une bataille entre un lion et un chat, il n’y aurait aucun doute que ce serait le lion qui gagnerait. L’albinos lui avait répondu que les lions n’osaient pas approcher certains serpents dont le venin pourrait les rendre aveugle alors qu’un serpent était plus petit qu’un lion. On lui avait alors parlé des phéromones qui étaient plus puissants chez les gros gabarits et qu’ils pouvaient facilement dominer les autres. L’adolescent avait alors accepté pour le classement des différentes classes mais toujours pas pour l’esclavage. On lui avait dit qu’ils feraient un petit tour dans les cachots tout à l’heure pour qu’il puisse lui montrer que les petits gabarits n’avaient aucunes volonté face aux phéromones des plus gros. Le domestique en formation avait accepté de voir puisque, pour lui, si l’on n’avait pas la volonté de se battre pour sortir de sa misère on ne valait pas mieux qu’un insecte. Et dans ce cas là, on pouvait les faire devenir esclave. Par la suite, et son petit tour dans les cachots avec un noble, il avait accepté la façon de vivre atypique du manoir et ne s’en plaignait plus.

Depuis ce jour, on l’avait obligé à apprendre pleins de choses inutiles d’après le domestique. Mais bon, il ne se plaignait pas. Il lui avait appris à lire, à écrire, à compter. Ok, ces matières là étaient importantes maintenant qu’il savait qu’il n’allait pas passer sa vie dans les rues mais dans un prestigieux manoir. Mais à quoi lui servait d’apprendre à tuer de la façon la plus directe possible à celles les plus extravagantes, en passant par celles les plus sanglantes, ou lire en en entier le livre La torture à travers les âges, ou encore le Guide du parfait voleur. Certes, c’était amusant à lire et visualiser et encore plus marrant lorsqu’il s’entraînait sur des mannequins ou des esclaves récalcitrants mais à quoi cela lui servirait en tant que domestique. Peut être étaient-ce des sortes de récompenses ? Oui cela devait surement être ça.

Encore, ça c’était amusant, le pire et le plus barbant était les cours de savoir vivre et de bonnes manières. À en mourir d’ennuie d’après le jeune domestique. Et tiens toi plus droit par là et tu n’as pas mis le bon couvert à la bonne place et nyanyani et nyanyanya. Raaah, il avait horreur de cela ! Mais bon, il voulait faire honneur à Viktor et pouvoir le servir de la meilleur façon possible alors le jeune domestique le faisait docilement et ne faisait pas de vagues. Ou alors il le faisait discrètement, sans que cela ne remonte aux oreilles des Adamovitch pour ne pas les décevoir.

Ici, il était bien. Ici, il était heureux. Ici, il mangeait à sa faim. Ici, il dormait dans un lit chaud Ici il se sentait comme chez lui. Ici, il était chez lui.


Partie IV : Ma nouvelle vie

Le domestique revenait d’une mission donné par Eva, la fille du patriarche de la famille Adamovitch, il aurait bien voulut la charrier ou la titiller un peu comme il l’aurait fait avec d’autre mais son instinct de survie le lui avait interdit. Depuis peu, Eva lui confiait des missions de la part de son père et le domestique les remplissait avec soin et minutie. Au début, il avait été un peu surpris que ce ne soit pas Viktor qui le lui demande lui-même mais, après tout, que ce soit lui ou sa fille ne changeait rien tant que l’ordre directe vient de lui.

Cette nuit, il était allé voler des dossiers chez un noble complotant contre les Adamovitch. Cela n’avait pas été simple de s’introduire dans sa chambre et de voler discrètement les dossiers pour les remplacer par d’autres bidons. D’habitude, cela n’aurait posé aucun problème mais le noble avait laissé son esclave dans sa chambre au lieu de l’emmener avec lui comme il le faisait tout les mercredis. Heureusement que l’esclave dormait sinon il aurait dû l’assommer et, par conséquent, perdre encore plus de temps sur son emplois du temps. Il avait tout minuté à l’avance et cela ne lui avait pas plu de changer ses plans. Il avait dû faire preuve d’une extrême discrétion et éviter les planches qui grinçaient. Heureusement pour lui qu’il avait noté ce genre d’informations dans son carnet. Il était venu deux ou trois fois servir le noble pour faire un tour de repérage avant de passer au cambriolage. Et au final, il avait réussi à ″emprunter″ les documents sans réveiller l’esclave et dans les temps !

Ah, ce genre de mission lui avait manqué. Cela lui rappelait ses toutes premières fois où il partait sur le terrain au lieu d’étudier la théorie avec ses bouquins. Il était encore inexpérimenté niveau pratique et avait dû user de tout ses compétences en manipulation pour faire croire au autres qu’il avait une bonne raison de faire ce qu’il faisait ou leurs faire croire qu’il faisait tout autre chose que la réalité. La première fois qu’il avait tuée avait été un véritable déclic pour lui, il adorait cela. Voir les victimes supplier, pleurer, implorer, insulter, menacer pour finir par mourir les yeux emplis de terreur. Cela avait été un esclave pour sa première fois et il l’avait torturé avant. L’esclave avait échoué une tentative de meurtre sur un noble pas très important mais Viktor voulait lui apprendre à tuer et torturer de sang froid, alors il avait sauté sur l’occasion pour lui apprendre. Il avait découvert l’esclave attaché sur une chaise. Le domestique l’avait d’abord frappé : au visage, au ventre, dans la mâchoire, à l’aide de ses poings, de ses pieds, de sa tête. Puis il lui avait quasiment arraché le cuir chevelu en lui ordonnant de le regarder. Il devait expier sa faute ou la revendiquer en le regardant droit dans les yeux. Il lui avait ensuite arraché les ongles, brisé les doigts, arraché des dents. Il avait coupé, brûlé, pincé, arraché et fait beaucoup d’autres jolies choses. Il avait fini par le tuer d’un coup sec sur la nuque lorsqu’il n’avait plus assez de voix pour crier et n’avait plus la force pour bouger ou supplier. L’esclave avait abandonné donc ce n’était plus intéressant ni amusant.

Le domestique se souvenait aussi de la première fois où il avait dû écarter les cuisses pour une mission, ça n’avait pas été désagréable mais pas extraordinaire non plus. Les confidences sur l’oreiller sont des plus surprenantes et assez instructives. Tao avait ainsi ramené beaucoup de secrets à Viktor Adamovitch grâce à ses prouesses au lit. Il l’avait fait avec des femmes, des hommes, des dominateur, d’autre moins, avec des gens qui avaient des fantasmes particuliers et d’autres qui voulaient simplement avoir quelqu’un à qui se confier. Il y avait eut des timide et des moins times et certains étaient même carrément pervers. Enfin, tout cela pour dire qu’il était passé entre de nombreuse main pour combler les attentes des Adamovitch.

Son premier vole avait été tout simple, il avait l’habitude avec son enfance dans les rues et la pratique régulière qu’il exerçait dans le manoir. Cela avait été un jeu d’enfant de gagner la confiance de la noble et de lui subtiliser discrètement sa belle broche qui lui avait tapé dans l’œil en la bousculant légèrement et lui faisant un sourire qui se voulait charmeur. Ensuite, les documents qu’il y avait dans sa chambre n’avaient pas été compliqué à voler dans plus, cela avait été tellement simple que Tao avait cru que la noble était aveugle. Enfin, tout c’était passé comme sur des roulettes !

Le domestique était presque arrivé dans les appartements d’Eva lorsqu’il eut une idée assez risqué. Et s’il déterrait les vieux secrets de l’ainée de Viktor ?... Non, ce serait du suicide pur et simple… Mais justement, c’était cela qui était amusant.
♛ Behind Your Character
BE OR NOT TO BE, THAT IS THE QUESTION.

Quel est ton p'tit pseudo ? Aly ou Lily
Quel âge as-tu ? 18 ans mais pas toute mes dents !
Comment nous as-tu trouvé ? Partenariat avec You’re my toy little thing
Changerais-tu quelque chose ?Mon pseudo. Poisson rouge que je suis, j'ai oublié de mettre le deuxième prénom de Tao (ou Yuan, en faite je ne sais absolument pas discerner le nom du prénom pour ce perso) en une lettre.
Quel est le code du règlement ? OHOHO. Validé chéri ! ♥
Là tout de suite plutôt fraise ou banane ? Une bonne banane avec du Nutella dessus *q* C'est bon j'ai faim à cause de vous, sadiques comme vous êtes.
Serpent
avatar

Race : Serpent - Cobra à monocle albinos
Orientation : Bisexuel
Dominance : Ambivalent
Messages : 22
Localisation : Partout et nul part
Propriété : + Maître : Dimitri Adamovitch
Emploi/loisirs : Domestique
Humeur : Sournoise
Voir le profil de l'utilisateur http://adamovitch-manor.forumsgratuits.com/t968-jouer-avec-les-serpents-c-est-te-faire-mordre http://adamovitch-manor.forumsgratuits.com/t967-le-serpent-change-de-peau-mais-non-pas-sa-nature
Serpent
Revenir en haut Aller en bas
Lun 16 Fév - 11:12
Welcome o/
Alors, pas besoin de changer ton prénom, il est très bien comme ça 8D /PAF/
Bon, je m'explique au pourquoi du comment ne pas mettre juste une initiale comme on le demande pour les autres quand même xD En fait, Tao Qing c'est un peu comme un prénom composé (du genre Marie-Hélène, Jean-Christophe, ect...) et c'est pour ça qu'on le laisse en entier contrairement aux autres membres qui ont un deuxième prénom ou nom de famille^^ (Parce que ouais, les chinois ont très souvent des prénoms composés o/)
Canidé
avatar

Race : Canidé - Chacal Doré
Orientation : Bisexuel
Conjoint : Pwah ! C'est quoi ce truc >.>
Dominance : Ambivalent, mais j'ai pas franchement l'occasion de dominer quelqu'un... (gros soumis sévèrement refoulé surtout)
Messages : 342
Propriété : + Maître : Dimitri Adamovitch
Emploi/loisirs : Lever le cul à tout ceux qui passent ? Ah nan, faut pas confondre esclavagisme et prostitution.
Humeur : Chiante <3
Voir le profil de l'utilisateur http://adamovitch-manor.forumsgratuits.com/t40-toutes-ces-personnes-qui-m-entourent-et-que-je-reve-d-enerver http://adamovitch-manor.forumsgratuits.com/t39-moi-et-ma-vie-de-chien-qui-ca-interesse

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Mar 17 Fév - 13:25
Merci pour l'accueil~
Oh d'accord, tu viens de m'apprendre quelque chose que je ne savais pas, merci !
Serpent
avatar

Race : Serpent - Cobra à monocle albinos
Orientation : Bisexuel
Dominance : Ambivalent
Messages : 22
Localisation : Partout et nul part
Propriété : + Maître : Dimitri Adamovitch
Emploi/loisirs : Domestique
Humeur : Sournoise
Voir le profil de l'utilisateur http://adamovitch-manor.forumsgratuits.com/t968-jouer-avec-les-serpents-c-est-te-faire-mordre http://adamovitch-manor.forumsgratuits.com/t967-le-serpent-change-de-peau-mais-non-pas-sa-nature
Serpent
Revenir en haut Aller en bas
Mer 18 Fév - 6:42
Bienvenu ^^
Cétacé
avatar

Race : Cetacé - Dauphin de Commerson
Orientation : Bisexuel
Dominance : Dominant
Messages : 52
Propriété : + Domestique : Roksana Hoffgrof
+ Esclaves : Aki Akihito, Ashley Montgomery & Roy Ivanovitch
Emploi/loisirs : Membre de la famille Adamovitch
Humeur : Joueuse~
Voir le profil de l'utilisateur http://adamovitch-manor.forumsgratuits.com/t870-il-faut-toujours-avoir-un-jeu-de-cartes-voici-les-mienne-alexei-link
Cétacé

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Mer 18 Fév - 7:36
Merci ^-^
Serpent
avatar

Race : Serpent - Cobra à monocle albinos
Orientation : Bisexuel
Dominance : Ambivalent
Messages : 22
Localisation : Partout et nul part
Propriété : + Maître : Dimitri Adamovitch
Emploi/loisirs : Domestique
Humeur : Sournoise
Voir le profil de l'utilisateur http://adamovitch-manor.forumsgratuits.com/t968-jouer-avec-les-serpents-c-est-te-faire-mordre http://adamovitch-manor.forumsgratuits.com/t967-le-serpent-change-de-peau-mais-non-pas-sa-nature
Serpent
Revenir en haut Aller en bas
Mer 18 Fév - 8:40
Bienvenue ^^
Cétacé
avatar

Race : Cétacé – béluga noir – gros gabarit
Orientation : Bisexuel
Conjoint : A voir Léo Loth
Dominance : Dominant, il faut se lever tôt pour le dominer mais qui sait...
Messages : 112
Propriété : + Domestique : Tao Qing Yuan
+ Esclaves : Aleksandar Iliev, Oreo Tchakov & Maria Del Vibora
Emploi/loisirs : Noble
Humeur : Je m'en foutiste
Voir le profil de l'utilisateur http://adamovitch-manor.forumsgratuits.com/t202-les-influences-d-un-heritier http://adamovitch-manor.forumsgratuits.com/t201-vie-d-un-heritier
Cétacé

_________________
[16:52:28] @ Aleksandar Iliev : *est pour la première fois de sa vie heureux d'avoir vu son maître*
Revenir en haut Aller en bas
Mer 18 Fév - 11:31
Wow dimi ton vava a changer OO

Bref...

Bienvenuuuu~ xD

Bonne chance pour ta validation ^^
Canidé
avatar

Race : Canidé - Renard Corsac
Orientation : Homosexuel
Conjoint : euuuuh..... Joker ?
Dominance : Uke Dominé
Messages : 126
Localisation : Ben cherche :D
Propriété : + Maître : Alexei Adamovitch
Emploi/loisirs : Emploi: Esclave / Loisir: me battre est mon pur loisir.
Humeur : Lunatique
Voir le profil de l'utilisateur http://adamovitch-manor.forumsgratuits.com/t629-les-liens-d-aki-akihito-le-canide-nomade http://adamovitch-manor.forumsgratuits.com/t627-les-rps-d-aki-akihito-le-canide-nomade

_________________

 


  Hey, Invité
 

 
Revenir en haut Aller en bas
Mer 18 Fév - 12:05
Merci à vous deux =)
Serpent
avatar

Race : Serpent - Cobra à monocle albinos
Orientation : Bisexuel
Dominance : Ambivalent
Messages : 22
Localisation : Partout et nul part
Propriété : + Maître : Dimitri Adamovitch
Emploi/loisirs : Domestique
Humeur : Sournoise
Voir le profil de l'utilisateur http://adamovitch-manor.forumsgratuits.com/t968-jouer-avec-les-serpents-c-est-te-faire-mordre http://adamovitch-manor.forumsgratuits.com/t967-le-serpent-change-de-peau-mais-non-pas-sa-nature
Serpent
Revenir en haut Aller en bas
Ven 20 Fév - 22:43
Petit up pour prévenir que ma fiche est terminée ^w^
Serpent
avatar

Race : Serpent - Cobra à monocle albinos
Orientation : Bisexuel
Dominance : Ambivalent
Messages : 22
Localisation : Partout et nul part
Propriété : + Maître : Dimitri Adamovitch
Emploi/loisirs : Domestique
Humeur : Sournoise
Voir le profil de l'utilisateur http://adamovitch-manor.forumsgratuits.com/t968-jouer-avec-les-serpents-c-est-te-faire-mordre http://adamovitch-manor.forumsgratuits.com/t967-le-serpent-change-de-peau-mais-non-pas-sa-nature
Serpent
Revenir en haut Aller en bas
Dim 22 Fév - 4:04
Alors ! Il y a des points qui clochent. -Je suis sur portable, fais pas attention aux fautes-

Quelques petites fautes dont une : «gabarie», c'est «gabarit». Enfin, c'est rien, change ça pour le moment. X) Des petites fautes ça nous arrive tous.

Ensuite.. j'espère juste que tu as eu l'approbation d'Éva et de Viktor Adamovitch pour les citer ? Après si ce n'est pas le cas mais que ça ne les dérange pas, je n'ai pas mon mot à dire.

Toujours dans ton histoire tu dis qu'une fois au manoir il a pas besoin de cacher son aura.. (Sauf si j'ai mal lu et ça arrive. U.U) mais si, justement, montrer son aura est considéré comme un geste grossier.

Je crois que j'ai fait le tour. >_< (Mauvaise mémoire ?)
Change déjà ces quelques point, et un admin -Gnéh, j'peux pas te donner de couleur, je ne suis qu'une pauvre petite modo, SNIF. /BAF/- passera par là pour vérifier que mon boulot est bon. e.e
Serpent
avatar

Race : Mocassin d'eau de Floride - Petit gabarit.
Orientation : Indéfini
Conjoint : C'est une blague ?
Dominance : Dominée, dominante, le désir rend les hommes bien stupides.
Messages : 387
Propriété : + Maître : Viktor Nanuk
Emploi/loisirs : Esclave
Humeur : Capricieuse
Voir le profil de l'utilisateur http://adamovitch-manor.forumsgratuits.com/t759-la-souffrance-a-ses-limites-pas-la-peur http://adamovitch-manor.forumsgratuits.com/t752-under-your-skin
Serpent

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Dim 22 Fév - 9:31
Ok, je vais changer tout ça ^^

Edit: Je n'ai pas dit qu'ils ne cachaient pas leur aura, j'ai dis qu'il ne refoulaient pas. Ce qui veut dire qu'ils sont conscients qu'ils en ont une et que les autres aussi et n'essaient pas à tout prix de la supprimer ou de l'oublier comme les homme singe. Après, si ça gêne vraiment, je changerai la phrase ou l'enlèverai =)
Serpent
avatar

Race : Serpent - Cobra à monocle albinos
Orientation : Bisexuel
Dominance : Ambivalent
Messages : 22
Localisation : Partout et nul part
Propriété : + Maître : Dimitri Adamovitch
Emploi/loisirs : Domestique
Humeur : Sournoise
Voir le profil de l'utilisateur http://adamovitch-manor.forumsgratuits.com/t968-jouer-avec-les-serpents-c-est-te-faire-mordre http://adamovitch-manor.forumsgratuits.com/t967-le-serpent-change-de-peau-mais-non-pas-sa-nature
Serpent
Revenir en haut Aller en bas
Dim 22 Fév - 11:46
Non, non ! Tout est bon du coup ! C'est moi qui comprend mal. x) Du coup, tu n'as plus qu'à attendre qu'un gentil admin passe par là, la seule chose que je peux faire, c'est te pré valider. :3
Félidé
avatar

Race : Félidé - Lionne blanche - Gros gabarit
Orientation : Indéfini
Dominance : J'ai dis I-N-D-E-F-I-N-I ! T.T
Messages : 42
Propriété : + Domestique : ...
+ Esclaves : Kostya Serov
Emploi/loisirs : Noble
Humeur : Rêveuse.
Voir le profil de l'utilisateur http://adamovitch-manor.forumsgratuits.com/t953-rugis-allegria
Félidé
Revenir en haut Aller en bas
Dim 22 Fév - 17:31
Super ! Oh merci, c'est gentil, je vais attendre que l'un d'eux passe ^^
Serpent
avatar

Race : Serpent - Cobra à monocle albinos
Orientation : Bisexuel
Dominance : Ambivalent
Messages : 22
Localisation : Partout et nul part
Propriété : + Maître : Dimitri Adamovitch
Emploi/loisirs : Domestique
Humeur : Sournoise
Voir le profil de l'utilisateur http://adamovitch-manor.forumsgratuits.com/t968-jouer-avec-les-serpents-c-est-te-faire-mordre http://adamovitch-manor.forumsgratuits.com/t967-le-serpent-change-de-peau-mais-non-pas-sa-nature
Serpent
Revenir en haut Aller en bas
Dim 22 Fév - 17:42
Pour moi c'bon aussi, je valide et te met ta couleur =)
Tu partageras ta chambre avec Vlad Zefirov !


Tu es validé
Tu peux maintenant aller faire ta fiche de rps et ta fiche de liens pour que nous puissions te découvrir d'avantage et suivre ton personnage fraîchement validé dans ses folles aventures au manoir. Que tu sois un membre de la classe supérieure ou de la classe inférieure peut importe, mais nous te conseillons d'aller faire un tour vers les demande de propriétés pour que tu puisses posséder un domestique et des esclaves ou bien un maître. Pense également à faire ta demande d'appartement si tu es un Adamovitch ou un noble, en prenant garde à faire attention au lieu choisi pour ta résidence. Après tout cela, tu seras fin près à nous rejoindre en zone rpg. Et si tu faisais une petite demande de rp ?

Canidé
avatar

Race : Canidé - Chacal Doré
Orientation : Bisexuel
Conjoint : Pwah ! C'est quoi ce truc >.>
Dominance : Ambivalent, mais j'ai pas franchement l'occasion de dominer quelqu'un... (gros soumis sévèrement refoulé surtout)
Messages : 342
Propriété : + Maître : Dimitri Adamovitch
Emploi/loisirs : Lever le cul à tout ceux qui passent ? Ah nan, faut pas confondre esclavagisme et prostitution.
Humeur : Chiante <3
Voir le profil de l'utilisateur http://adamovitch-manor.forumsgratuits.com/t40-toutes-ces-personnes-qui-m-entourent-et-que-je-reve-d-enerver http://adamovitch-manor.forumsgratuits.com/t39-moi-et-ma-vie-de-chien-qui-ca-interesse

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Test of Kyalister (bis) :: Fiches des domestiques-